Immobilier et Portugal, la destination où investir ?

Investir dans l’immobilier reste un placement des plus sûrs pour compléter ses revenus et se constituer un patrimoine pérenne. Mais en investissement, rien ne vous oblige à rester dans le périmètre de nos frontières.

Accolé à l’Espagne, le Portugal est un pays d’Europe qui offre un intérêt particulier pour l’investissement immobilier, sublime d’un bout à l’autre. Porto comme Lisbonne sont des grandes villes sont assurément d’exception. 

Le Portugal jouit d’une position privilégiée sur l’échiquier des destinations touristiques. En effet, selon la latitude, le climat y est très ensoleillé avec 300 jours de soleil en Algarve. Le marché de l’immobilier est attractif et compétitif si l’on compare avec les grandes régions européennes traditionnellement incontournables telles que la France ou l’Italie et l’Espagne.

Destination phare des Français, le Portugal continue de séduire par sa proximité, sa qualité de vie, et surtout, ses prix attractifs.

En 2018, près de 20 % des transactions immobilières ont été réalisées par des acquéreurs étrangers.

A tel point que l’année dernière, le gouvernement portugais s’est doté d’un nouvel instrument d’investissement immobilier : les sociétés d’investissement et de gestion immobilière (SIGI), une version portugaise des sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC).

Celles-ci ont pour objectif de favoriser les souscriptions étrangères, en proposant une structure légale et fiscale favorable, qui n’existait pas encore au Portugal.

 

Acheter un appartement au Portugal ?

Pour un achat au Portugal, il est primordial de connaître sa capacité d’emprunt avant d’entreprendre des démarches d’acquisition du bien car il n’existe pas de délais de rétractation ni de clause suspensive pour refus de prêt.

En outre, votre apport personnel doit être de 40 % de la valeur du bien au minimum.

Les prix grimpent Les prix des logements au Portugal sont En outre en plus élevés.

Ils ont progressé de 3,3 % au cours des trois premiers mois de 2019 par rapport au dernier trimestre de 2018, pour s’établir à 1 849 euros par mètre carré, selon le dernier indice de prix.

Cela représente une augmentation de 17 % par rapport à l’année précédente.

Toutes les régions portugaises ont enregistré une hausse trimestrielle des prix, à l’exception de la région centrale et de la région autonome des Açores, qui ont enregistré des baisses respectives de 4,7 % et 5,7 %.

Il convient également de noter la région du Nord où les prix ont augmenté de 4,6 %.

Après le nord viennent la région autonome de Madère (+ 3,7 %), la région métropolitaine de Lisbonne (+ 2,8 %), l’Algarve (+ 0,6 %) et l’Alentejo (+ 0,5 %).

 

Fiscalité au Portugal

Côté fiscalité, au Portugal, vous ne paierez ni IFI, ni taxe d’habitation, ni droits de succession (sous certaines conditions), et les taxes foncières restent très inférieures à celle de la France.

La convention bilatérale entre la France et le Portugal entérine une exonération des revenus de la retraite pendant dix ans.

Le statut de résident non habituel (RNH) donne, en effet, la possibilité à ceux qui souhaitent devenir résidents portugais d’obtenir une taxation des revenus de source étrangère favorable, avec exonération de la taxation au Portugal et une double exonération possible.

Les revenus générés par l’investissement locatif sont imposables à 28 % pour les non-résidents.

Pour les résidents, ils s’intègrent aux autres revenus du contribuable et sont soumis à un barème progressif allant jusqu’à 48 % d’imposition. La location saisonnière donne le droit à un abattement forfaitaire automatique de 65 % des revenus locatifs saisonniers.

 

L’investissement immobilier à Lisbonne, plus difficile ?

Investir dans un appartement ou une maison à Lisbonne est sans surprise, plus difficile.

Cathédrales gothiques, monastères, châteaux majestueux et musées pittoresques feront partie de vos activités, mais vous prendrez encore plus de plaisir à flâner dans les ruelles étroites des différents quartiers lors de votre visite à Lisbonne.

En effet, l’aire métropolitaine de Lisbonne reste la région la plus chère au Portugal pour l’achat d’une maison, chaque mètre carré coûtant 2637 euros.

Les capitales les moins chères des districts portugais sont Guarda (674 €/m2), Castelo Branco (682 €/m2) et Vila Real (691 €/m2).

En revanche, les îles de Terceira, Leiria et Pico ont également enregistré les baisses de prix les plus importantes : – 6,1 %, – 5,9 % et 4,1 %, respectivement.

 

Le Portugal en 2019 est donc une destination de choix pour tout investisseur immobilier et le restera pour longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *